Rechercher
  • florenceveillette

« Le raz de marée de #metoo » a fait réfléchir les juges


Photo: Patrick Sanfaçon, archives La Presse


«Les juges pénalisent-ils plus sévèrement les agresseurs sexuels depuis l’émergence du mouvement #metoo et la prise de parole collective de victimes ? Si les tribunaux envoient encore des messages divergents, une évidence s’impose : le droit criminel ne peut pas tout régler. Tous les agresseurs ne pourront pas être envoyés en prison. D’autres formes de justice doivent être envisagées, selon des juristes».


Pour l'article complet, c'est ici.

1 vue0 commentaire