Autres services et liens utiles

Organisme d’aide et de défense des droits des victimes
 

 
 
Général

Les CAVAC sont des organismes sans but lucratif qui offrent des services psychosociojudiciaires de première ligne aux personnes victimes de tout type d’actes criminels et à leurs proches, ainsi qu’aux témoins d’un acte criminel.

CAVAC.png

L’AQPV a pour mission de défendre et promouvoir les droits et les intérêts collectifs des victimes d’actes criminels en agissant auprès d’elles, de leurs proches, des intervenants et des décideurs par des activités de représentation, d’information, de formation et de mobilisation sociale.

Le BOFVAC veille à ce que le gouvernement du Canada s’acquitte de ses responsabilités à l’égard des victimes d’actes criminels. Celles-ci peuvent communiquer avec le bureau pour en apprendre davantage sur leurs droits en vertu du droit fédéral et les services mis à leur disposition, ou pour déposer une plainte concernant un organisme fédéral ou une loi fédérale traitant des victimes d’actes criminels.

Le CCRVC offre du soutien et des services d’information, de recherche et d’éducation destinés aux victimes, survivants et survivantes de crimes, ainsi qu’aux parties intervenantes.

Autochtones
téléchargement.png
 

Les centres d’amitié autochtones sont des organismes sans but lucratif qui offrent, suivant une approche culturelle, des services d’information, de soutien et d’accompagnement aux personnes autochtones vivant en milieu urbain, dont celles victimes d’actes criminels, afin de favoriser leur qualité de vie.

CAAM.png
Jeunes
 

Tel-jeunes est un service d’aide spécialisé pour les jeunes. Des intervenants formés sont disponibles 7 jours sur 7 pour offrir de l’écoute, du soutien et des outils pour aider les jeunes à reprendre du contrôle sur ce qui leur arrive. Pour la ligne téléphonique : 1 (800) 263-2266. Pour le service par message texte : (514) 600-1002. Si vous êtes le parent d’un jeune, il existe également la LigneParents : 1 (800) 361-5085.

Le Programme enfant-témoin offre de la préparation et de l’accompagnement aux mineurs appelés à témoigner à la Cour. Pour plus d’information sur ce service dispensé par les CAVAC, contactez-les au 1 (866) 532-2822.

CAVAC.png

Jeunesse, J’écoute est un service d’intervention bilingue disponible 24/7 partout au Canada, au téléphone ou par texto. Leur site web offre également de l’information sur plusieurs sujets, notamment sur les abus dans la famille, les abus sexuels, l’exploitation sexuelle, la traite de personnes et l’intimidation. Pour la ligne téléphonique : 1 (800) 668-6868. Pour le service de messagerie texte : envoyez le mot PARLER au 686868. Pour en savoir plus sur le service de clavardage avec un intervenant professionnel, offert de 19h à minuit, vous pouvez consulter la page de leur site web.

jeunesse.jpg
 
Conduite avec facultés affaiblies
 

MADD a pour mission de mettre fin à la conduite avec facultés affaiblies et de venir en aide aux victimes/survivants de ce crime, ainsi qu’à leur famille et amis qui doivent composer avec la perte d’un être cher ou les blessures subies par un proche.

Homicide et disparition
 

L’AFPAD est un organisme sans but lucratif dont la mission principale est de briser l’isolement vécu par les familles de victimes d’homicide ou de personnes disparues dans des circonstances d’apparence criminelles, en défendant leurs intérêts et en proposant des ressources et des outils variés dans le but de reconstruire leur vie.

Violence envers les aînés

AAA est une ligne téléphonique d’écoute, d’information et de référence destinée aux aînés qui vivent de la maltraitance, à leurs proches, ainsi qu’à toute autre personne (population, intervenants et professionnels) qui est préoccupée par une situation dans laquelle un aîné semble subir de la maltraitance. Vous pouvez les contacter au 1 (888) 498-2287. Le service est sans frais et disponible de 8 h à 20 h, 7 jours sur 7.

 
Violence conjugale
Maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale
 

Les maisons d’hébergement pour femmes accueillent, informent, soutiennent, accompagnent et hébergent les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. Il est possible de trouver ces maisons via la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes et le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.

SOS Violence conjugale est une ligne téléphonique d’écoute, d’information et de référence, destinée aux victimes, à la population et à toutes personnes concernées par la violence conjugale. Vous pouvez les contacter au 1 (800) 363-9010. Le service est sans frais et disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

 
Violence sexuelle

Les CALACS sont des organismes sans but lucratif qui offrent des services d’aide, de soutien et d’accompagnement aux adolescentes et aux femmes ayant vécu des agressions à caractère sexuel.

Le CRIPHASE est un organisme sans but lucratif qui offre des services d’aide, de soutien et d’accompagnement aux hommes ayant vécu des abus sexuels dans l’enfance ou à l’adolescence afin de se réapproprier sainement le pouvoir sur leur vie.

criphase.PNG

CPIVAS est un organisme sans but lucratif qui écoute, soutient et accompagne les jeunes, les femmes et les hommes victimes d’agression sexuelle ainsi que leurs proches, afin de faire une différence dans leur cheminement.

La Fondation Marie-Vincent est un centre d’expertise qui soutient les enfants et les adolescents victimes de violence sexuelle et physique ainsi que leur famille, en leur offrant les différents services dont ils ont besoin sous un même toit et en collaboration avec divers partenaires.

CPIVAS_Logo_Rouge_AvcTagline.png

Le GAIHST est un organisme sans but lucratif qui vise à briser l’isolement des personnes ayant subi du harcèlement sexuel (et/ou psychologique) dans leur milieu de travail, en leur apportant une aide psychologique et un accompagnant dans leur démarche de plainte et les étapes qui s’en suivent (médiation, enquête, audience, etc.).

L’Aparté est un organisme sans but lucratif né à la suite du mouvement #MoiAussi afin d’offrir une première assistance à toutes les personnes du milieu culturel qui font l’objet ou ont été témoins de harcèlement (psychologique ou sexuel) ou de violences au travail (agression sexuelle).  Il accueille, soutient, dirige et accompagne ces personnes à travers les différentes étapes et recours à entreprendre.

laparte.png
 

Ligne téléphonique (1 888 933-9007) d’écoute, d’information et de référence, destinée aux victimes d’agression sexuelle, à leurs proches ainsi qu’aux intervenants. Le service est sans frais et disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

ligneRessource.jpg
Suicide

Les Centres de prévention du suicide sont des organismes sans but lucratif qui offrent des services professionnels et spécialisés afin de promouvoir la prévention et l’intervention auprès des personnes suicidaires, de leurs proches et des personnes endeuillées par suicide. Il est possible d’appeler au 1 866 APPELLE (277-3553), afin d’être référé à la ressource de votre région.

 

Organismes de justice réparatrice et de médiation
 

Le CSJR est un organisme sans but lucratif qui crée des espaces d’expression, d’écoute et de partage entre des personnes et/ou des groupes qui ont été touchés par des situations d’abus et de violences (victimes, auteurs de violence et membres de la communauté, non liés entre eux).

Équijustice est un réseau d’organismes sans but lucratif qui offre une expertise en matière de justice réparatrice et de médiation citoyenne. Il développe une justice équitable et accessible à tous en invitant les personnes à s’engager dans la gestion des difficultés qu’elles vivent en collectivité et en les accompagnant dans le respect de leurs droits et de leurs différences.

Logo_equijustice_general.png

L’ASSOJAQ regroupe 14 organismes de justice alternative répartis sur l’ensemble du territoire québécois. Ceux-ci offrent un service de médiation citoyenne en plus d'œuvrer selon la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents, en favorisant l’implication de l’auteur du crime, de la victime, des organismes et de la communauté.

Facebook.jpg
 

Programmes d’indemnisation
 

L’IVAC est un régime d’indemnisation gouvernemental provincial qui offre un grand éventail d’indemnités financières et de services, entre autres en matière de réadaptation sociale et professionnelle, pour aider les victimes et leurs proches ainsi que les sauveteurs dans le processus de guérison de leurs blessures causées par les actes criminels ou les actes de civisme.

La CNESST peut verser une indemnité lorsque la victime est blessée en raison d’un acte criminel qui s’est produit alors qu’elle était au travail.

La SAAQ, qui est chargée de l’application de la Loi sur l’assurance automobile, peut verser une indemnité lorsque l’acte criminel implique un accident de la route.

SAAQ_logo.png

Le régime fédéral d’allocation aux parents de jeunes victimes de crimes peut indemniser les parents ou tuteurs légaux qui subissent une perte de revenu suite au décès ou à la disparition d’un enfant résultant d’un acte criminel.

Le Fonds d’aide aux victimes peut fournir une aide financière aux Canadiens qui ont été victimes d’un acte criminel grave et violent à l’étranger.

Le Fonds d’indemnisation des services financiers de l’Autorité des marchés financiers (AMF) peut indemniser les personnes ayant été victimes de fraude en faisant affaire avec un représentant en assurance, en épargne collective ou en plans de bourses d'études, un expert en sinistre, un planificateur financier ou un courtier hypothécaire.

Une indemnisation pour certains dommages résultant d’un acte criminel peut aussi être versée par les compagnies d’assurance privée et par l’auteur du crime lui-même. Pour en connaître davantage sur vos droits et recours en matière d’indemnisation, consultez notre page Informations et prenez rendez-vous avec nous.

 

Autres liens utiles
 

 

Site d’information et de vulgarisation du droit
 

 

Lois relatives aux victimes d’actes criminels
 

Système pénal
 

 
 

Système carcéral
 

Fédéral
Provincial
 

Système des mineurs
 

 

Conditions de travail (CNESST)
 

 

Résiliation d’un bail résidentiel pour raison de sécurité