L’équipe administrative

Pre Jo-Anne Wemmers
Co-fondatrice de la CJVAC
 

Jo-Anne Wemmers est professeure titulaire à l’École de criminologie de l’Université de Montréal où elle a co-créé  le nouveau programme Justice et victimes. Experte en victimologie, elle s’intéresse aux victimes et victimisations sur le plan national ainsi que les crimes internationaux. La professeure Wemmers est auteure d’environ une centaine de publications, dont le livre Victimologie : une perspective canadienne (PUQ 2017). Elle est chercheure régulière au Centre international de criminologie comparée (CICC) où elle est responsable du groupe de recherche Victimes, droits et société. Elle est rédactrice de l’Internationale Review of Victimology, et membre du Partenariat canadien sur la justice internationale.

Pr Amissi Manirabona
Co-fondateur de la CJVAC
 

Amissi M. Manirabona est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal où il enseigne des cours sur le droit pénal canadien, le droit pénal international et le droit des victimes d’actes criminels. La thèse de doctorat qu'il y a soutenue en 2010 lui a valu le prix Minerve et le prix de meilleure thèse discerné par l’Association des professeur(e)s de droit du Québec. Professeur Manirabona est chercheur régulier au Centre international de criminologie comparée (CICC) et compte des dizaines de publications à son actif. Il vient d’ailleurs de publier une monographie intitulée Introduction au droit des victimes d’actes criminels au Canada, Toronto, Lexis-Nexis 2020.

Me Marika Lachance Quirion
Coordonnatrice de la CJVAC
et de recherche

 

Me Marika Lachance Quirion a été admise au Barreau du Québec en 2016 et a pratiqué comme avocate dans plusieurs domaines du droit tels que le droit civil, le droit familial, le droit du travail et de l’emploi ainsi que le droit criminel et pénal. Me Lachance Quirion a travaillé dans divers projets de recherche en victimologie dans le cadre de ses études en criminologie à l’Université de Montréal, où elle effectue présentement sa maîtrise sous la direction de Mme Jo-Anne Wemmers. Son mémoire porte sur l’expérience des victimes de violence sexuelle dans la justice pénale et la justice réparatrice.